Notre Mission

Réinventer votre rituel quotidien en un voyage gustatif

Pour Le Coffee Guy, il est urgent d’améliorer le rituel banalisé de consommation du café en transformant la tasse quotidienne de café en un moment de dégustation et de vérité.

Plutôt que d’accepter la vision traditionnelle du café, Le Coffee Guy s’affranchit des conventions de l’industrie et repense le modèle dans lequel la quantité passe avant la qualité : consommer moins de café par jour, mais profiter d’un produit de qualité aux origines respectées.

Le Coffee Guy est un service d’abonnement délivrant les meilleurs cafés de la saison originaires des quatre coins du monde. Contrairement aux grandes marques de café industrielles, et grâce à une traçabilité maximale, Le Coffee Guy sélectionne, torréfie et livre des cafés directement chez vous selon vos envies.

Pour comprendre comment Le Coffee Guy en est arrivé là, intéressons-nous à quelques sujets :


Pourquoi commencer une entreprise dans le café ?

Lorsque Eric, Le Coffee Guy, s’est lancé dans son projet d’entreprise, il a rapidement compris que le marché mondial du café était dominé par une poignée de multinationales. Et en 2012, le terme « café de spécialité » était connu de très peu de personnes. C’était un marché de « niche ».

Le marché du café dominé par des Goliathes

Largement concentré entre les mains de quelques acteurs mastodontes qui régissent les pratiques commerciales et de consommation des amateurs de café, le marché du café torréfié est dominé par les multinationales Kraft Foods, Nestlé et Sara Lee / DE.

Malgré le fait que dans de nombreux pays on assiste à une résurgence d’artisans torréfacteurs locaux, seuls 10 torréfacteurs au monde partagent env. 60% à 65% des ventes de café torréfié qui sont principalement réalisées sous les noms de marques grand public.

La plupart des cafés consommés chaque jour sont probablement préparés à base de sachets vendus par ces grandes marques. Pourtant, ce que les consommateurs ne savent pas toujours, c'est que ces cafés grand public sont en réalité des mélanges ou « blends »- les grains de café originaires de 10 pays et régions sont mélangés entre eux afin d’assurer une certaine uniformité de goût dans le produit fini (en effaçant au passage la traçabilité du café).

Le mélange garantit plus de flexibilité aux torréfacteurs et les rend moins dépendants d'une source unique d'approvisionnement. Il leur permet également de compenser les changements saisonniers affectant le goût des grains de café et de proposer d'autres cafés en cas de problèmes de récolte ou de prix.

Pour Le Coffee Guy et par respect pour tout amateur de café à la recherche d’arômes originaux, un goût homogène tel que requis par les grandes marques de café est l’antithèse du café.

A lui seul, le café peut révéler plus de 800 arômes différents et, à l’instar des sommeliers pour le vin, les experts du café ont pour défi de déchiffrer les cafés. Comme le vin, le café tire ses qualités uniques de son terroir, du sol, du microclimat, de l’altitude, et de sa récolte.

Si les incohérences naturelles du café méritent d’être célébrées, pourquoi le grand public n’en a t-il pas connaissance?

La vérité tient en quelques mots : la soif de café à travers le monde est trop importante pour être comblée par des produits de qualité provenant de fermes isolées. L'achat de café vert de faible qualité auprès de sources multiples – systématiquement les moins chères - avant de torréfier les grains jusqu’à les brûler a longtemps été la pratique du secteur.

Cela donne une idée de ce que le palais d’un consommateur régulier de ce type de café reconnaît comme étant le « vrai goût » du café, de sorte que les nuances intrinsèques aux grains de cafés sont largement méconnues et peuvent parfois même être perçues comme amères et désagréables.

Historiquement, c’est la mise en valeur de ces nuances particulières qui a donné naissance au mouvement dit de « café de spécialité ».

Le café de spécialité, un monde du café parallèle

Les microclimats géographiques produisent des grains de café avec des profils de saveurs uniques, appelés cafés de spécialité ou « specialty coffees ». L’idée sous-jacente étant que ces cafés sont toujours de qualité exceptionnelle, fraîchement torréfiés et parfaitement préparés.

Revers de la médaille, cette notion de café de spécialité est devenue très large. Trop large. Tellement large qu’il n’y a pas de définition universellement acceptée de la notion et le terme signifie différentes choses selon les personnes. Compte tenu de ce manque de précision, il est extrêmement difficile de décrire le marché de manière globale.

En règle générale, le « café de spécialité » désigne les artisans torréfacteurs qui torréfient des grains de café vert de qualité supérieure en petites quantités grâce à un équipement de torréfaction « traditionnelle ».

La dernière tendance dans le monde du café de spécialité est la « 3ème vague du café » ou « third wave coffee » qui peut se définir comme « un mouvement ayant vocation à produire du café de haute qualité, considéré comme une denrée alimentaire artisanale, telle que le vin, plutôt que comme une marchandise. »

Le café de la troisième vague aspire à être la forme la plus élevée d'appréciation gustative du café, de sorte que l'on puisse apprécier les subtilités de la région et de la variété botanique, semblables à d'autres produits complexes consommables tels que le vin, le thé et le chocolat.

Les caractéristiques de cette troisième vague comprennent l’achat direct auprès des producteurs, des cafés de « haute qualité », d’origine pure (« single estate coffees », à l’opposé de « blends », c’est-à-dire des mélanges), différentes techniques de torréfactions, des baristas en mode Hipster et le « latte art ».

Dans leur quête du café « parfait », l’industrie a su créer un nouveau marché de luxe pour des cafés qui sont cultivés avec soins, manipulés comme des pépites d’or, disponibles en quantité limitée et présentés comme « les meilleurs cafés au monde ».

Pourtant, le café de spécialité est devenu avec le temps un monde très exclusif et prétentieux dans sa définition de la qualité et de ses origines, son utilisation de la terminologie œnologique et surtout dans ses prix.

C’est ici qu’intervient Le Coffee Guy.


L’objectif du Coffee Guy : populariser le café de spécialité

Par quel moyen proposer ces cafés de qualité à nos clients ?

Le premier obstacle à surmonter est l’accessibilité. Avant de rentrer dans les détails délicieux du café de spécialité, il faut rendre le café fraîchement torréfié facilement accessible.

Le Coffee Guy a surmonté cet obstacle en créant un service d’abonnement en ligne, facilitant ainsi au maximum l’accès à ces cafés pour les consommateurs, lesquels peuvent ainsi recevoir des cafés exceptionnels livrés chez eux à leur convenance.

Le deuxième défi est la tarification. Il faut cesser de dire que le café de spécialité est meilleur que le café que l’on trouve dans les supermarchés. C’est comme si on comparait des pommes à des oranges. C’est un moyen parmi d’autres de justifier un prix nettement plus élevé en expliquant que c’est « mieux ». Mais en réalité, la question n’est pas de distinguer le bon café du mauvais café. Le but est d’aider le consommateur final à comprendre les saveurs du café qu’il boit, à découvrir les origines et l’histoire de ce moment de dégustation.

La majorité des consommateurs réguliers de café ne souhaite pas payer trop cher pour leur précieux breuvage quotidien.

Le Coffee Guy propose deux catégories de prix pour les cafés en fonction de la quantité choisie : 6,99€ pour 200gr ou 26,99€ pour 1kg, auquel s’ajoutent les services complémentaires (café moulu et mode de livraison). Pour les capsules, le prix est fixé à 0,39€ l’unité, et elles sont proposées en boîtes de 60, 120 ou 240 capsules par expédition. En pratiquant ces tarifs Le Coffee Guy permet à chacun de boire les cafés qu’il sélectionne avec soin.

Grâce à ces tarifs abordables, Le Coffee Guy attire des clients qui, par défaut, achètent leur café au supermarché, et génère plus de volumes de vente, ce qui lui permet ensuite d’avoir un impact plus important sur le marché du café et les pratiques commerciales actuelles et futures. Oui, c’est un challenge de taille, mais Le Coffee Guy relève ce défi chaque jour grâce à vous !

Le troisième défi est de susciter un intérêt culturel pour le café. Chacun de nous saurait raconter une histoire autour du café. Depuis l’enfance quand on regardait nos parents boire leur café, quand on s’amusait à tremper dans leur tasse un morceau de sucre et qu’on le voyait se colorer et fondre en même temps, jusqu’à l’université quand il nous permettait de rester concentré et, plus généralement, pour commencer n’importe quelle journée ou achever un repas, gorgé de cette agréable caféine.  

C’est pour rendre hommage à cette relation particulière que chacun entretient avec le café que Le Coffee Guy a mis le plus grand soin dans la rédaction de ses fiches descriptives sur les cafés. Il permet ainsi à chaque client, quelle que soit sa connaissance du monde du café, de vivre une expérience unique en profitant pleinement de la dégustation d’un café à l’histoire exceptionnelle.

Il n’est pas toujours facile pour un novice d’entamer un « voyage dans le monde du café de spécialité ». S’il entrait dans un coffee shop, serait-il accueilli de manière bienveillante pour embarquer dans ce voyage ? Ou bien le langage technique et le snobisme le feraient-il fuir ?

Le Coffee Guy s’applique à réinventer un rituel familier en un moment inédit!


Next Steps

Congrats! Vous en savez un peu plus sur Le Coffee Guy !

En savoir plus sur nos cafés.


Haut